La petite histoire du graphisme

Le graphisme est très présent dans notre quotidien : publicités, posters, magazines, spots télévision… Même sans s’en rendre compte, il joue un rôle déterminant dans notre inconscient et influe grandement sur nos habitudes de consommation. Cependant connais-tu l’histoire du graphisme et l’origine de cette discipline ? Je te propose de voir de manière brève l’histoire du graphisme dans cet article.

Quand est né le graphisme ?

Cette discipline est plutôt vieille puisqu’elle a environ 40 000 ans. Et oui ! Le graphisme commence à l’intérieur des grottes où les hommes peignaient des animaux, des scènes de chasse, des mains… C’est ce qu’on appelle l’art Pariétal. La signification des peintures ne fait cependant pas encore l’unanimité chez les historiens.
On retrouve aussi des galets peints datant du néolithique, et la peinture pourrait être un représentation du cycle lunaire.

 

 

 

Et l’écriture alors ?

Les premières formes d’écriture ont entre 5000 et 5500 ans. Elles sont apparues en Mésopotamie. On y a retrouvé des tablettes figuratives pour le commerce, elles constituent les premières formes d’écriture. Le but était de s’assurer que personne ne volait de marchandise.
On peut aussi parler du code du Roi Hammurabi, qui était une sorte de constitution. Cette pierre fut gravé de signes pour expliquer la constitution et était exposée au milieu de la ville pour être visible de tous et qu’ainsi chacun connaisse la constitution. Les signes étaient en forme de clou, c’est ce que l’on appelle l’écriture cunéiforme.

 

Faisons un bond dans le temps.

Nous atterrissons en 1450. La demande de livres dans les universités explose, les moines copistes ne parviennent plus à produire assez de livres pour satisfaire la demande. C’est alors qu’un certain Johannes Gutenberg va inventer l’imprimerie avec sa presse à deux coups. Il invente au passage la typographie avec les caractères mobiles. Le temps pour imprimer les exemplaires de la Bible va ainsi drastiquement diminuer. Ainsi en 8 mois il effectue 180 tirages dont 49 complets lorsqu’un moine copiste mettait en moyenne 6 mois pour écrire un ouvrage de la Bible.

On attribue l’imprimerie à Gutenberg cependant, en Chine on gravait des pierres, on les recouvrait d’encre, puis on appliquait une feuille dessus. Ainsi les caractères apparaissent en négatif. Et cela, bien avant Gutenberg.

 

C’est un peu de temps après que les premiers logos de l’histoire seront créés. Ils servaient à identifier l’imprimerie qui était à l’origine des ouvrages pour témoigner du travail de qualité effectué. Il y avait aussi les marques des potiers, apposées sur leurs poteries pour les identifier en cas de problème.

 

Les premiers emblèmes eux datent du Moyen-Age, avec les étendards et les boucliers peints pour identifier ses alliés de ses ennemis lors des batailles et des croisades.

 

 

Faisons de nouveau un bon dans le temps.

Cette fois nous sommes en pleine Renaissance, c’est ici que de grands maîtres de la peinture, la sculpture, ou l’architecture, vont s’illustrer et ainsi développer les arts visuels et continuer de développer l’engouement des hommes pour ceux-ci.

 

Dernier grand bond dans le temps :
Nous sommes en 1840. La lithographie est une technique d’impression qui se fait grâce à une pierre gravée puis recouverte d’encre sur laquelle on vient poser et presser une feuille de papier. Cette technique fut introduite en France 20 ans plus tôt, mais elle connait son essors en 1840. C’est grâce à elle que naissent les premières publicités ressemblant à celles que nous avons aujourd’hui.

 

Les années 1850-1860 verront naître les mouvement Art’s and Craft, Pop art, Art nouveau

C’est en 1903 qu’est fondée la première agence de graphisme.

En 1920 on assiste à la naissance du Bauhaus. C’est ni plus ni moins que l’école précurseure du design moderne. Elle s’est en effet intéressée à la manière dont nous percevons les choses. Elle a par la suite formulée des règles pour le design graphique qui sont toujours valables aujourd’hui, que l’on étudie toujours et surtout qui sont toujours appliquées. C’est vraiment le point de départ du graphisme moderne.

Ainsi par la suite la discipline acquiert une certaine reconnaissance et on reconnait le métier de designer graphique. Nous aurons de très nombreux grands noms du graphisme par la suite tels que Hofmann ou Frutiger dans les années 40, la naissance du style Suisse/international en 1950, Milton Glaser ou Paul Rand dans les années 60, la naissance du design d’identité pour les marques en 1960, David Carson ou Neville Brody en 1980, Bierut en 2000

 

Finalement le graphisme est en constante évolution, et cela grâce à des révolutions techniques et technologiques comme l’imprimerie ou l’ordinateur. Cette discipline ayant évoluée avec l’homme, son histoire n’en est que plus riche et je n’ai ici pu t’en exposer qu’un fragment. Je te conseille donc d’en chercher plus pour découvrir le reste et approfondir certains éléments !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *