Les erreurs à ne pas commettre avec ton logo

Les erreurs à ne pas commettre avec son logo

Avoir une identité visuelle et un logo pour ton entreprise, c’est primordial à mes yeux. C’est essentiel pour te démarquer, capter l’attention de tes clients et les fidéliser. Donc tu ne dois pas t’en passer. Mais le tout n’est pas d’avoir une identité ou un logo. Il faut surtout qu’ils soient bien conçus et efficaces. Dans cet article je vais te donner tous mes conseils sur les erreurs que tu ne dois pas commettre avec ton logo et ton identité visuelle en général. C’est parti !

 

Ne pas avoir de logo

Bon d’accord, j’enfonce un peu une porte ouverte avec celui-ci. Mais j’insiste un peu là-dessus : avoir un logo est primordial car c’est l’élément principal de ta communication visuelle. C’est lui qui va permettre à tes clients de t’identifier et de se souvenir de toi. Il sera le vecteur de tes activités, devra exprimer ce que tu fais et plaire, autant à toi qu’à ta cible. L’erreur n°1 serait donc de ce passer de cet outil de communication essentiel !

 

Avoir un logo sans identité visuelle

Je suis désolée d’en rajouter (encore) une couche, mais avoir un logo sans identité visuelle c’est également une erreur. L’identité visuelle représente tout ce qui entoure le logo dans ta communication visuelle : les polices que tu utilises, tes couleurs, le type de photos, les icônes… Cela permet à l’ensemble de ta communication de rester harmonieuse et cohérente. En tant que graphiste, je conçois toujours le logo avec l’identité qui l’accompagne. C’est un important vecteur de professionnalisme, et qui permet d’affirmer encore plus ton positionnement. Donc encore une fois, c’est dommage de s’en passer.

 

Avoir un logo peu compréhensible et trop chargé

Pour revenir au logo en lui-même, le premier piège dans lequel on peut tomber est de vouloir exprimer trop de choses. Il doit représenter l’essence de ton entreprise mais ne doit pas être forcément l’expression de tout ce que tu fais.

Par exemple, si ton activité regroupe plusieurs sous-activités, il n’est pas nécessaire de les mettre toutes en avant en associant des pictogrammes. C’est une idée qui peut être développée, mais ce n’est pas une obligation. Je te conseillerai plutôt de travailler sur l’élément différenciant principal de ton entreprise et de chercher à mettre cet élément en avant.

Ton logo doit être simple, pour pouvoir être facilement mémorisable et identifiable. La simplicité est selon moi la qualité première d’un bon logo.

 

Ne penser qu’à l’esthétique

Quand tu conçois ou fais concevoir ton logo ou ton identité visuelle, tu penses forcément au coté esthétique du résultat. Mais il y a une composante que tu ne dois surtout pas oublier : son efficacité. Ces éléments doivent être réfléchis pour ta cible, et répondre à des objectifs de communication définis.

Je te conseillerai donc de te renseigner sur les significations des couleurs, des formes, des typographies, afin d’avoir la charte graphique la plus adaptée.

 

 

Avoir une identité graphique qui ne te plait pas

Je crois que la chose la plus importante avec ton identité visuelle et avec ton logo, c’est qu’ils te plaisent. Pourquoi ? Car ils vont faire partie intégrante de ton quotidien d’entrepreneur. Ta communication doit donc être complètement alignée à tes valeurs, à ton style, elle doit te ressembler.

Le risque si ton identité ne te plait pas est que finalement tu n’ai pas envie de l’utiliser ou de la mettre avant.

 

 

Avoir une identité qui ne plait pas à tes clients

Même si je viens de te dire que ton identité doit te ressembler entièrement, sache qu’elle doit également plaire à tes futurs clients et leur ressembler un minimum. Il est important qu’elle soit conçu en direction d’eux, et pour eux. Il te faudra trouver le juste milieu entre tes gouts graphiques et les gouts de tes clients.

 

 

Partir un peu dans tous les sens avec ton identité visuelle

Ton identité visuelle ne doit pas être trop stricte, mais elle doit tout de même être « cadrée« . Tu dois suivre des règles, pour être sur que l’ensemble reste cohérent. Pour les couleurs par exemple : tu peux décider un jour d’utiliser une couleur qui ne fait pas partie de ton identité, mais tu ne dois pas pour autant le faire trop souvent, ou utiliser trop de couleurs différentes.

 

 

Trop ressembler à ce que font tes concurrents

Il est important que tu te renseignes (toi ou le graphiste qui va concevoir ton identité visuelle ou ton logo) sur ce que font tes concurrents. Mais si tu le fais, ce n’est pas pour t’en inspirer (ce serait une grave erreur), mais justement pour te différencier d’eux.

Pour Studio Pop Com, j’ai choisi de miser sur la couleur verte pour mon identité visuelle. La première raison est que c’est une de mes couleurs préférées, et qu’elle laisse transparaitre très bien mes valeurs. Mais la deuxième raison est que c’est une couleur peu utilisée dans mon domaine d’activité.

 

 

 

 

Voici un petit florilège des erreurs que tu pourrais commettre à l’avenir, ou être en train de commettre. J’espère que cet article te sera utile et te permettra de prendre du recul sur ton identité, et peut être te convaincre d’en changer/d’en créer une. Si tu as besoin de l’aide d’un graphiste pour t’accompagner dans cette création, tu peux jeter un œil à mon Pack Fondation qui comprend la création de ton logo et de ton identité visuelle.

 

 

 


.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *