Remplir le cahier des charges pour ton graphiste

Le cahier des charges est le document qui permettra à toi et ton prestataire de te comprendre au sujet d’un projet donné. Cela peut être la création de logo, ou encore le développement d’un site web. Bien remplir ce document est essentiel pour pouvoir exprimer au mieux tes idées, te faire comprendre par ton graphiste. Je te livre tous mes conseils pour ne pas se tromper sur cette étape !


Les erreurs à ne pas commettre :

  • Penser qu’on se fait comprendre : remet toujours en doute ta façon d’exprimer tes idées. Elles te paraitront claires, mais ce n’est pas forcément le cas de la personne en face de toi !
  • Tout miser sur les mots : comme on dit, une image vaut mieux que milles mots ! Alors n’hésite pas à insérer dans ton cahier des charges des visuels, des photos, des couleurs qui te plaisent…
  • Tout miser sur les images : même si l’image est très importante, il y a des choses que tu devras expliquer par écrit.
  • Ne pas connaitre ses objectifs : tout projet doit avoir un ou plusieurs objectifs, et il est important de savoir les déterminer pour faciliter le travail de ton graphiste.

Bonus Cahier des charges à remplirTélécharge le cahier des charges à remplir, dans ma boite à outils pour entrepreneurs !

 

 


Cas n°1 : Votre graphiste vous donne un document à remplir

 

La chose la plus importante selon moi : ne cherche pas à être concis, mais précis ! Tu peux t’étaler sur tes idées, mais veille à toujours utiliser les mots adéquats. Plus tu donneras de précisions sur ce que tu désires, et plus la réalisation finale ressemblera à ce que tu avais imaginé !

Remplis toutes les parties du cahier des charges en veillant à être justes dans ce que tu dis. Ajoute-y des images et des visuels, que tu pourras expliquer et commenter.

C’est important de signifier à ton graphiste ce que tu aimes, mais c’est tout aussi important de lui montrer ce que tu n’aimes pas ! Si tu détestes le bleu, c’est mieux de le dire avant la réalisation du projet.

 


Cas n°2 : Tu dois rédiger toi même un cahier des charges

 

 

C’est à toi de rédiger ton cahier des charges, et si tu n’as aucune idée de comment t’y prendre. Nous allons voir quelles sont les parties à y ajouter, ainsi que d’autres questions qui sont facultatives, mais qui peuvent aider selon ton projet. Je t’offre une modèle de cahier des charges à remplir dans ma boite à outils de l’entrepreneur ! L’accès se fait juste en dessous.

 

1 . Le contexte 

C’est toi, ton entreprise, ce qui est existant ou ce qui est en projet. Il est primordial de bien expliciter cette partie. On ne se rend pas compte, mais cela donne beaucoup d’indications sur ton projet.

Tu peux y intégrer ces éléments : date de création ou ancienneté de l’entreprise, ton activité, les produits ou services que tu vends, tes salariés, tes valeurs

On inclut également dans le contexte ton marché : à savoir les acteurs qui gravitent autour de toi, tes concurrents directs et indirects, tes partenaires

 

2 . Tes objectifs 

Tout projet doit avoir un ou plusieurs objectifs clairs et déterminés. Il peut s’agir d’objectifs commerciaux (vendre un nombre de produits, atteindre un CA…), d’objectifs d’image (faire passer un message sur ton entreprise), ou de notoriété (se faire connaitre parmi une cible déterminée).

 

3 . Tes cibles

Au même titre que les objectifs, connaitre la cible à toucher est déterminant pour que ton graphiste puisse concevoir to, support de communication. Au delà d’un aspect esthétique, chaque création graphique est imaginée pour toucher tes potentiels clients.

 

4 . L’existant dans ta communication 

Si tu as déjà un logo, une charte graphique, si tu as déjà communiqué pour un évènement par exemple, il est important de tout montrer à ton graphiste. Cela lui permettra de s’accorder à ces précédentes réalisations pour rester harmonieux.

 

5 . Si ce n’est pas le cas : le style graphique désiré 

Dans cette partie, tu pourras exprimer tout ce que tu aimes et aussi tout ce que tu n’aimes pas du tout. N’hésite pas à joindre des photos, des visuels, des couleurs… Tout les éléments permettront de se faire une idée plus précise de tes besoins et de tes envies.

 

6. Les spécificités du projet 

Dans cette partie, tu peux noter par exemple le message à faire passer, la charte graphique que tu désires suivre, les interdits… Tu peux également donner un planning pour la réalisation de ce projet.

 


 

Dans tous les cas, pense tout de même à laisser une certaine liberté à ton graphiste. Ce n’est pas un programme qui exécute tes ordres, mais un créatif qui est en mesure de te proposer de nouvelles choses, et qui doit pouvoir te dire quand tes idées ne sont pas réalisables ou si elles peuvent te porter préjudice.

J’espère avoir pu répondre à tes questions concernant le cahier des charges. N’hésite pas à me contacter si tu recherches un graphiste pour la réalisation de tes projets.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *